Vive la rentrée !

Cette année, la rentrée littéraire a un air de cours de récréation à la rentrée des classes ! Nous avons le plaisir de retrouver des auteurs que l’on connait, que l’on a reçu à la librairie, et qui sont un peu maintenant comme des amis, des auteurs chouchous qui font partie de nos coups de cœur cette année encore. Ainsi, vous pourrez découvrir les nouveaux romans de Sylvain Prudhomme, Laurent Petitmangin, Léonor de Recondo, Julia Kerninon entre autres.
Il y a les auteurs que l’on attend avec impatience et il y a ceux qui nous surprennent, des auteurs dont on a entendu parlé par un confrère, un article de presse, et qui passe sur le dessus de notre pile à lire. Quelles découvertes ! Quel plaisir de se laisser porter ainsi par des auteurs que l’on ne soupçonnait pas ! Un plaisir de lecture que l’on aime partager avec vous.
Ainsi cette année, nous parlerons musique classique et musique baroque, nous explorerons des contrées lointaines, des montagnes franco-suisses et des mondes imaginaires, nous enquêterons sur des secrets de famille et suivrons des enfants qui avancent comme ils peuvent. Autant de romans variés avec comme point commun le plaisir de lecture.
Vous retrouverez cette année encore d’ici quelques semaines notre sélection jeunesse ainsi que notre sélection BD/mangas pour vous aider dans vos choix de lectures ou de cadeaux de fin d’année. Retrouvez notre actualité et nos coups de cœur sur les réseaux sociaux <Facebook> <Instagram> et sur www.motsetimages.fr. N’hésitez pas à laisser un commentaire sur Google, c’est important pour nous de partager vos avis !
Alors cette année, vive les copains et vive la rentrée !
Céline

L'Iconoclaste

20,90

La cuisine comme une drogue dure
Dans une famille où les femmes ont été éloignées des fourneaux, la gastronomie est une affaire d’hommes. Habitée par la passion héritée de son père, qui tient un restaurant réputé, Ottavia rêve de faire de la grande cuisine. Sa rencontre avec Cassio, l’apprenti de son père, est décisive : avec lui, elle fait ses armes en gastronomie, comme en amour. Mais pour inventer son propre destin, elle doit s’échapper de cette double tutelle.
Amour et liberté
Plus tard, elle tombe amoureuse de Bensch, avec qui elle se marie et a trois enfants. Elle réalise enfin son rêve : monter son propre restaurant. Cependant le passé n’est jamais très loin, et les liens avec ses anciens amants demeurent malgré la rupture. Est-elle au bon endroit ? A-t-elle fait fausse route ? Mais Ottavia garde en elle une forme de sauvagerie. Influencée par sa mère indépendante, entourée de sœurs de cœur, elle veut dessiner sa vie.
Un thriller intime
Julia Kerninon a l’art de plonger au cœur des sentiments d’une femme, avec ses aspirations et ses empêchements, en suivant toujours un fil romanesque tendu. Elle campe une héroïne d’aujourd’hui : suivre sa carrière ou fonder une famille ? Comment choisir entre les différentes vies qu’il est possible de vivre et les alternatives qui se présentent ? Comment imposer sa liberté et accomplir son destin ?


21,90

Ceci est un roman total.

Entrelaçant l'histoire du monde et une histoire de famille, il embrasse notre présent et nos fautes passées.
En quelques semaines, du début du mois de janvier 2020 à la fin du mois de mars, le quotidien d'une famille française va basculer en même temps que l'humanité.
Fuyant le confinement urbain, Vanessa, Caroline et Agathe se réfugient aux Bertranges, une ferme du Lot entre les collines et la rivière, où leurs parents vivent toujours. Les trois soeurs y retrouvent Alexandre, ce frère si rassurant avec qui elles sont pourtant en froid depuis quinze ans, ainsi que des animaux qui vont resserrer les liens du clan.
Tandis que, du dérèglement climatique aux règlements de compte, des épidémies aux amours retrouvées, la nature reprend ses droits, ces hommes et ces femmes vont vivre un huis clos d'une rare intensité.

Avec Chaleur humaine, Serge Joncour nous tend un miroir vertigineux et, ce faisant, il ajoute une pierre essentielle à son oeuvre.

Coup de coeur de la rentrée littéraire
Pèlerin Magazine

" Une belle oeuvre universelle."
Télérama


13,50

Le lendemain matin, je me suis levé. Je devais aller à l'école. Mais j'avais un truc qui me chatouillait au-dessus de la bouche. J'ai touché. Ca piquait un peu. Mais c'était doux aussi. Je suis allé dans la salle de bain. Je suis monté sur le rehausseur pour voir dans la glace. Et je me suis vu. Avec une moustache. J'ai souri. Je n'avais plus l'air de ce que j'étais. Je me suis dit : "Jean, ça te va bien."Rosalie Pierredoux, 8 ans, sent toute la tristesse du monde peser sur ses épaules. Un matin, sans prévenir, Jean Rochefort et sa moustache vont changer son regard.Poétique, inventif, drôle, J'ai 8 ans et je m'appelle Jean Rochefort est le premier roman d'Adèle Fugère.


20,00

Partout sur la Terre, les hommes meurent dans leur sommeil ou se transforment en tueurs sanguinaires. Le monde tel que nous le connaissons prend fin, tout comme l'espoir qui animait jusque-là l'humanité. Cependant, une certaine forme de société persiste et s'adapte. Bien des années plus tard, rares sont ceux qui se rappellent la vie d'avant. Mary, elle, n'a pas oublié. Hantée par les souvenirs de sa famille, de la joie qu'elle a jadis connue, elle n'a d'autre choix que de se conformer à son rôle d'aidante au sein d'un institut pour hommes. Lorsque l'occasion se présente, elle doit toutefois prendre une décision difficile. Va-t-elle s'accrocher au seul vestige du passé qui lui reste ou tout risquer au nom de l'égalité ?


20,00

"En lui, la musique parlait français depuis qu'il l'avait vécue en France. En se livrant à la conversation avec Hortense, il avait la sensation d'interpréter un duo avec elle, sensation qu'il ne connaissait pas lorsqu'il s'exprimait dans sa langue maternelle, le japonais." Pamina est une jeune luthière brillante, digne petite-fille d'Hortense Schmidt, qui avait exercé le même métier au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale. Embauchée dans l'atelier d'un fameux luthier parisien, Pamina se voit confier un violoncelle très précieux, un Goffriller. En le démontant pour le réparer, la jeune femme découvre, dissimulée dans un tasseau, une lettre qui la mènera sur les traces de destins brisés par la guerre. Des mots, écrits à la fois pour résister contre l'oppresseur et pour transmettre l'histoire d'un grand amour, auront ainsi franchi les frontières et les années. Les histoires entremêlées des personnages d'Akira Mizubayashi, tous habités par une même passion mélomane, pointent chacune à sa façon l'horreur de la guerre. La musique, recours contre la folie des hommes, unit les générations par-delà la mort et les relie dans l'amour d'une même langue.