Les dames de Kimoto
EAN13 : 9782072793752
ISBN :978-2-07-279375-2
Éditeur :Folio
Date Parution :
Collection :Folio
Nombre de pages :320
Dimensions : 18 x 17 x 1 cm
Poids : 168 g
Langue : français
Langue originale : japonais

Les dames de Kimoto

De

Traduit par

Vendu par Librairie Mots et Images (Guingamp 22200)

7.40€
«Le mont Kudo était encore voilé par les brumes matinales de ce début de printemps. La main serrée dans celle de sa grand-mère, Hana franchissait les dernières marches de pierre menant au temple Jison. L’étreinte de la main autour de la sienne lui rappelait que, maintenant qu’elle allait être admise comme bru dans une nouvelle famille, elle cesserait d’appartenir à celle où elle avait vécu les vingt années de son existence.» À travers le récit des amours, des passions et des drames vécus par trois femmes de générations différentes, Les dames de Kimoto dresse un tableau subtil et saisissant de la condition féminine au Japon depuis la fin du XIXᵉ siècle.
À travers le récit des amours, des passions et des drames vécus par trois femmes de générations différentes, Les dames de Kimoto dresse un tableau subtil et saisissant de la condition féminine au Japon depuis la fin du XIXᵉ siècle.

Sawako Ariyoshi (Auteur) a également contribué aux livres...

Le crépuscule de Shigezo

Le crépuscule de Shigezo

Sawako Ariyoshi

Mercure De France

En stock, expédié lundi 20,80 €
Les dames de Kimoto

Les dames de Kimoto

Sawako Ariyoshi

Mercure De France

Indisponible sur notre site
Kaé ou Les deux rivales

Kaé ou Les deux rivales

Sawako Ariyoshi

Mercure De France

Indisponible sur notre site
EbookKaé ou les deux rivales

Kaé ou les deux rivales

Sawako Ariyoshi

Editions Du Mercure De France

Disponible en quelques minutes ! 9,49 €
En savoir plus sur Sawako Ariyoshi

Yoko Sim (Traduction) a également contribué aux livres...

Les dames de Kimoto

Les dames de Kimoto

Sawako Ariyoshi

Mercure De France

Indisponible sur notre site
Kaé ou Les deux rivales

Kaé ou Les deux rivales

Sawako Ariyoshi

Mercure De France

Indisponible sur notre site
EbookKaé ou les deux rivales

Kaé ou les deux rivales

Sawako Ariyoshi

Editions Du Mercure De France

Disponible en quelques minutes ! 9,49 €
En savoir plus sur Yoko Sim

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Délicat et puissant à la fois.

5 étoiles

Par . (Librairie Mots et Images)

Les dames de Kimoto...Un roman tout en finesse qui nous fait découvrir trois générations de femmes, au travers d'un Japon qui évolue au fil des années.

Commentaires des libraires

Japon

5 étoiles

Par .

Fin du XIXe siècle, Hana part se marier loin de sa grand-mère qui l’a élevée. Elle épouse un riche propriétaire terrine promis à un bel avenir. Hana respecte les traditions japonaises : art floral, musique, beaux kimonos.
Si son premier fils ne lui pose aucun problème, sa fille Fumio, en revanche, lui donne du fil à retordre. C’est une révoltée qui va partir faire ses études à Tokyo et y trouver son mari. Ensemble, ils voyageront jusqu’au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.
Leur fille Hanako reviendra s’installer le temps de la guerre chez sa grand-mère.
On suit Hana, depuis son mariage et sa séparation d’avec Toyono, sa grand-mère, qui lui a tout appris.
Hana est « de la vieille école » et, dans sa campagne, ne souhaite pas voir le Japon des années 20-30. Ses références sont celles d’un autre âge.

J’ai aimé suivre Hana, femme de tête malgré son effacement d’épouse ; sa relation compliquée avec sa fille qu’elle ne lâche pourtant jamais. J’ai aimé que sa petite fille, Hanako, revienne aux traditions de sa grand-mère tout en étant une jeune femme résolument moderne.
Un roman féministe s’il en est, qui montre la place des femmes dans la reconstruction du Japon d’après-guerre et l’importance du maintien des traditions.

Un roman qui montre aussi comment certains japonais ont tout perdu à cause de la guerre.

L’image que je retiendrai : "Celle de la rivière Ki coulant dans la province et qui est si joliment décrite."

Quelques citations :
"Hana se souvint que dans l’art des parfums, on parlait d’entendre un parfum plutôt que de le sentir. Ici, elle entendait l’automne." (p.95)
"Mère, ne croyez-vous pas que le système matriarcal de la société primitive était plus conforme à la nature ?" (p.271)

https://alexmotamots.fr/les-dames-de-kimoto-sawako-ariyoshi/