EbookJusqu'à ce que le divorce nous sépare, Et ils vécurent heureux mais pas ensemble
Éditeur :Editions Seramis
Date Parution :
Langue : français

Jusqu'à ce que le divorce nous sépare

Et ils vécurent heureux mais pas ensemble

EAN13 : 9791096486175

• Fichier EPUB avec Marquage en filigrane [Aide]

12.99€

Autre version disponible :

Papier - SERAMISDisponible sur commande21,00 €

**Julia, 38 ans, décide de tout quitter : mari, maison, situation. Commence
alors sa nouvelle vie !**

Je m’appelle Julia, j’ai 38 ans, un mari, deux adorables enfants, un appart
sur plan et même un monospace mais, à ce stade de ma vie de couple, j’ai
plus de chances de finir pendue à la rambarde de l’escalier avec un tuyau de
douche que de devenir un jour quadra.
Pourtant, le mariage, c’était le rêve de ma vie ! Je me revois, petite
fille, découpant les modèles de robes façon meringue dans des catalogues
pour les coller dans mon journal intime à côté de la liste des prénoms de
mes futurs enfants. Innocente, insouciante, je rêvais secrètement du jour
où, après avoir glissé une superbe bagouse dans un écrin de velours rouge,
mon mec se roulerait par terre en costard dans un resto ultra-chicos pour que
j’accepte de l’épouser...
Mais ça ne s’est pas exactement passé comme ça.
Ma vie s’est transformée en pauvre remake de Cendrillon version moderne et,
par un beau matin d’été, j’ai pété les plombs et j’ai claqué la porte de
mon château de princesse. Me voilà donc au seuil du premier jour du reste de
ma vie, avec une smala à temps quasiment plein sur les bras, un job qui paie
les factures et mes premiers cheveux blancs. À moi le retour aux sources dans
une maison meublée sur le Bon Coin, à moi la liberté, mais aussi les
galères de maman solo, les sites de rencontres, les vacances pas chères, le
quotidien en mode foldingue et les love-story foireuses. Autant vous dire que
ma nouvelle vie version 2.0 n’est pas de tout repos mais... elle vaut le
détour !

**Entre humour et désillusion, découvrez la chronique de vie d'une femme
moderne, dont les espérances de petite fille volent en éclat à quarante ans.
Une fenêtre ouverte sur la société du XXIe siècle.**

EXTRAIT

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours su ce que je voulais faire de
ma vie. Mes objectifs étaient tout aussi basiques que primaires : trouver mon
prince charmant, me marier, travailler derrière un grand bureau et faire au
moins deux enfants.
Ce que je ne savais pas, c’est que les mecs ne courent pas après le mariage :
ils se voient déjà la corde au cou avant même que l’idée des noces ait eu le
temps de germer dans la tête de leur promise. Sans compter que la perspective
de devenir père ne les branche pas plus que ça non plus… Je n’en avais pas
encore conscience, mais l’homme et la femme ne s’opposent pas seulement par
leur différence de sexe. J’étais donc loin d’imaginer à quel point mon
parcours tout tracé dans mes rêves serait chaotique.
À 12 ans, j’avais déjà élaboré la liste des prénoms de ma progéniture en les
séparant en deux colonnes : prénoms féminins d’un côté, masculins de l’autre.
Ce que je kiffais encore plus, c’était de découper les modèles de robes de
mariée à la fin de Téléstar. Il n’y avait pas quinze mille modèles et c’était
toujours les mêmes qui revenaient, mais une fois que j’avais effectué mon
choix, je les collais dans mon cahier, à côté des prénoms de mes futurs
enfants, et je rêvassais secrètement du jour où tous ces moments uniques
bouleverseraient ma vie.

À PROPOS DE L'AUTEUR

C’est au seuil d’une deuxième vie pour le moins trépidante que **Virginie
Lasserre** , jeune quadra fraîchement divorcée, se lance en tant que
chroniqueuse sur le blog 35ans.fr. Adepte de la philosophie #NeverGiveUp, elle
partage son quotidien entre ses deux pré-ados et son job à temps plein quand
elle se voit offrir un aller simple pour le monde fascinant de la
littérature. Passionnée d’écriture depuis sa plus tendre enfance, elle
signe ici son premier roman, qui retrace avec humour et dérision le parcours
à la fois tumultueux et palpitant d’une maman solo nouvelle génération.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.