Le Coeur battant du monde
EAN13 : 9782226441621
ISBN :978-2-226-44162-1
Éditeur :Albin Michel
Date Parution :
Collection :A.M. ROM.FRANC
Nombre de pages :448
Dimensions : 21 x 14 x 3 cm
Poids : 480 g
Langue : français

Le Coeur battant du monde

De

Dans les années 1860, Londres, le coeur de l'empire le plus puissant du monde, se gave en avalant les faibles. Ses rues entent la misère, l'insurrection et l'opium. Dans les faubourgs de la ville, un bâtard est recueilli par Charlotte, une Irlandaise qui a fui la famine. Par amour pour lui, elle va voler, mentir, se prostituer sans jamais révéler le mystère de sa naissance.
L'enfant illégitime est le fils caché d'un homme célèbre que poursuivent toutes les polices d'Europe. Il s'appelle Freddy et son père est Karl Marx. Alors que Marx se contente de théoriser la Révolution dans les livres, Freddy prend les armes avec les opprimés d'Irlande.
Après Ces rêve qu'on piétine, un premier roman très remarqué et traduit dans plusieurs pays, qui dévoilait l'étonnante histoire de Magda Goebbels, Sébastien Spitzer prend le pouls d'une époque où la toute-puissance de l'argent brise les hommes, l'amitié et l'espoir de jours meilleurs.

Sébastien Spitzer (Auteur) a également contribué aux livres...

Sauver ou périr, Des attentats de 2015 à l'incendie de Notre-Dame avec les Pompiers de Paris
En stock, expédié demain 35,00 €
Dans les flammes de Notre-Dame

Dans les flammes de Notre-Dame

Sébastien Spitzer

Albin Michel

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,90 €
Ces rêves qu'on piétine

Ces rêves qu'on piétine

Sébastien Spitzer

Le Livre De Poche

En stock, expédié demain 7,90 €
En savoir plus sur Sébastien Spitzer

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

5 étoiles

Par .

**Pour le Goncourt 2019**
**la librairie Saint Pierre à Senlis aurait choisi**
**" Le coeur battant du monde " de Sébastien Spitzer**
**et c'est dans le**
[ **q u o i  l i r e ?
#87**](https://www.onlalu.com/quoilire?overlay=SaintPierre)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u