Les Roses De La Nuit
EAN13 : 9791022608862
ISBN :979-10-226-0886-2
Éditeur :Anne-Marie Métailié
Date Parution :
Collection :BB NORDIQUE
Nombre de pages :280
Dimensions : 22 x 15 x 1 cm
Poids : 269 g

Les roses de la nuit

De

Le cadavre d'une jeune fille de 16 ans est découvert sur la tombe d'un grand homme politique originaire des fjords de l'ouest. Le commissaire Erlendur se rend dans la région, où la hausse du chômage conduit à une émigration vers Reykjavik, tandis que son adjoint Sigurdur Oli s'intéresse au témoignage d'une jeune femme. Leur piste s'oriente vers le milieu de la drogue et de la prostitution.

Arnaldur Indridason (Auteur) a également contribué aux livres...

Les Fils de la poussière

Les Fils de la poussière

Arnaldur Indridason

Points

Indisponible sur notre site
Ce que savait la nuit

Ce que savait la nuit

Arnaldur Indridason

Anne-Marie Métailié

En stock, expédié aujourd'hui 21,00 €
Trilogie des ombres T1, Dans l'ombre

Trilogie des ombres T1, Dans l'ombre

Arnaldur Indridason

Points

En stock, expédié aujourd'hui 8,00 €
Trilogie des ombres / La femme de l'ombre

Trilogie des ombres / La femme de l'ombre

Arnaldur Indridason

Anne-Marie Métailié

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Operation Napoleon : 1 cd Mp3

Operation Napoleon : 1 cd Mp3

Arnaldur Indridason

Audiolib

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Arnaldur Indridason

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Plongez dans les bas fonds de Reykjavik !

5 étoiles

Par . (Librairie Mots et Images)

Plongez dans les bas fonds de Reykjavik !
Entre magouilles immobilières et trafics de drogue, Erlendur a du pain sur la planche pour défendre sa belle Islande...
Céline

Commentaires des libraires

Retour dans le passé

5 étoiles

Par .

Pépite oubliée ou fond de tiroir ? Face à un inédit d’Arnaldur Indridason
datant de 1998, on s’interroge forcément. A y regarder de près, « Les Roses de
la nuit » est une enquête du commissaire Erlendur qui vient s’intercaler entre
« Les Fils de la Poussière » et « La Cité des Jarres ». Alors que plusieurs  «
prequels » sont venus récemment éclairer la jeunesse du flic de Reykjavik, cet
épisode se situe à un moment charnière de sa vie et de sa carrière. On s’y
plonge donc pour savoir où il en est dans ses rapports douloureux avec ses
proches, dans ses relations compliquées avec ses collègues. Et très vite, le
charme agit à nouveau, car on retrouve ces figures imposées qui font la patte
et le succès de l’auteur. Ce mélange intime entre une énigme criminelle et son
contexte historique, cette photographie d’un peuple qui semble sans cesse
chercher sa place et son identité, cette rencontre avec une terre ballotée
entre les blocs et les influences.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u