EbookLe baron Stromboli
Éditeur :OXYMORON Éditions
Date Parution :
Langue : français

Le baron Stromboli

EAN13 : 9782373478075

• Fichier EPUB sans DRM [Aide]

• Fichier Mobipocket sans DRM [Aide]

• Lecture en ligne [Aide]

0.00€
Mince et élancé, un monocle à son œil noir, la moustache frisée sur deux
lèvres rouges et souriantes, telle est la description physique du **baron
STROMBOLI** , héros de **José MOSELLI**.

S’il partage avec Arsène Lupin son aisance à naviguer dans la haute société
pour mieux sélectionner les victimes de ses futurs « emprunts », c’est avant
tout du côté de John Strobbins – un autre personnage créé par **José MOSELLI**
, – qu’il faut chercher des similitudes dans les moyens qu’il déploie pour
arriver à ses fins.

Mais là où John Strobbins ne sévissait quasiment qu’aux États-Unis, le **baron
Cesare STROMBOLI** , lui, « travaille » dans le monde entier, ce qui lui vaut
son surnom de _« Gentilhomme International »_...

Ce recueil contient les titres suivants :

** _Le baron Stromboli :_**

Comment Cesare Stromboli obtint son titre de « baron » ainsi qu’une forte
somme d’argent.

** _L'émeraude de Rurik le Rouss :_**

Comment le baron Stromboli parvint à s’approprier l’émeraude de Rurik le
Rouss, fondateur de la Russie, après avoir prévenu son propriétaire de ses
intentions.

1 Commentaire 2 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

2 étoiles

Par .

Dans ces deux très courtes aventures, José Moselli présente son personnage. D'abord comment il devint le baron Stromboli, titre dérobé par la ruse ainsi qu'il dérobera argent et valeurs par la suite. Puis, comment il défia un puissant prince russe, lui pariant qu'il parviendrait à voler une très grosse émeraude appartenant à la famille du prince depuis des siècles.

José Moselli, né Joseph Moselli (1882-1941) fut comme beaucoup d'écrivains populaires de ces années-là, prolixe dans beaucoup de genres, surtout le policier, l'aventure et la SF. Il a de différent des nombreux autres qu'il a eu une vie pas banale dans la marine marchande avant de se lancer dans l'écriture. Contrairement à d'autres (Georges Simenon, Frédéric Dard, Léo Malet), il rata la parution de ses œuvres en livres et resta feuilletoniste surnommé "l'écrivain sans livre", oublié petit-à-petit.

Son baron Stromboli ressemble au célèbre gentleman cambrioleur Arsène Lupin dont il est contemporain, puisque ses aventures sont écrites en 1912/1913. Mince et élancé, capable de se fondre dans tous les milieux et de défis incroyables et irréalisables sauf par lui. Bien tournées, bien trouvées, bien qu'un peu courtes ces deux aventures se suivent très agréablement et laissent présager un héros que l'on aura plaisir à retrouver. Et même dans ce format court, José Moselli, ne dédaigne pas quelque description de paysage ou de l'escadre poméranienne, "les gigantesques cuirassés, tout blancs, sans une tache, [qui] élevaient vers le ciel les cimes parallèles de leurs mâts d'acier et le panache roux des fumées de leurs chaudières."