EbookLes versants d'Épilobes, Roman
Éditeur :Le Lys Bleu Éditions
Date Parution :
Langue : français

Les versants d'Épilobes

Roman

EAN13 : 9782851137876

• Fichier EPUB avec Marquage en filigrane [Aide]

3.99€
**Suivez les reboiseurs dans leurs rêves et leur dur labeur, au coeur des
grands espaces de l'Ouest canadien !**

J’ai appris de la femme que j’aime que ce n’est pas le silence qui neutralise
les individus, mais l’absence de repères, ceux qui balisent les échanges, le
soutien moral et la reconnaissance. Quotidiennement, nous avons su éclairer et
guider nos actions de façon commune et le reboisement, la plantation d’arbres
dans l’Ouest canadien, nous a servi de balise indiquant le tracé d’une vie
rêvée. Le rêve est le fidèle compagnon de sa vie. Plus on s’en rapproche, plus
il prend du relief et des couleurs. Les chemins de l’existence se manifestent
aussi sur les versants ensoleillés d’une terre mise à nue, couverte
d’épilobes.

**Découvrez, dans ce roman, comment les rêves de liberté du narrateur se
retrouvent mêlés à un quotidien gouverné par la productivité.**

EXTRAIT

Occasionnellement, dans les terrains les plus dégagés, je chante en
travaillant. Pour un moment, chanter ou siffloter un air agréable permet
d’évacuer les nombreux soucis empilés par l’esprit. Dans le reboisement,
lorsqu’on a développé adéquatement les gestes et les déplacements routiniers
de la plantation, on peut se permettre de penser à autre chose tout en
poursuivant l’abrutissant labeur de planter des arbres.
Même si parfois les gardes forestiers du ministère de la Faune nous
accompagnent avec de longs fusils pour assurer notre protection en forêt, se
manifester haut et fort permet d’apaiser les craintes qui relèvent de la
fabulation. J’anticipe toujours la présence de cette bête menaçante, le roi de
la forêt continentale qui rôde continuellement dans le buisson de mon
imaginaire ; l’ours Grizzli.
Mais enfin ! Je plante des arbres aux rythmes de musiques du monde que je pige
sur la carte mémoire de mes souvenirs. Je travaille en économisant les gestes,
sans m’arrêter, parce que je n’ai rien d’autre de concret à faire que de
planter les boutures d’arbres qui défilent de mes sacs, à ma main, à la
tranchée au sol fait à l’aide de ma pelle que je referme sec, d’un coup de
pied. Je chante presque toujours les mêmes rengaines en jonglant avec des vers
à moitié oubliés dans un milieu hostile où la cadence de production représente
ma rémunération. Jouer avec la musicalité de l’esprit accroît grandement la
capacité de résilience.

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Benoit Asselin** est un passionné de voyages et de découvertes. Depuis son
plus jeune âge, il a dévoré les livres pour se nourrir de lectures afin de
mieux comprendre la trajectoire des hommes. Il écrit depuis 1998 et, depuis,
il écrit tous les jours. Bien naturellement, l’écriture a pris toutes sortes
de directions et elle lui permet, aujourd’hui, de défendre sa propre humanité.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.