La dernière nuit du Raïs
EAN13 : 9782266267281
ISBN :978-2-266-26728-1
Éditeur :Pocket
Date Parution :
Collection :Pocket (PPO 016631)
Nombre de pages :181
Dimensions : 18 x 11 x 1 cm
Poids : 108 g

La dernière nuit du Raïs

De

Nuit du 19 au 20 octobre 2011.
Mouammar Kadhafi, acculé par les rebelles déterminés à libérer la Lybie, a trouvé refuge à Syrte. Avec le jour, viendra la mort.
Entouré d’une poignée de fidèles, le dictateur s’accroche à ses lubies et fantasmes. Lui, l’Élu de Dieu, Guide légitime de la nation, ne peut être renversé. Incapable de voir l’inconcevable réalité de sa fin, il court à sa perte.
Et le tyran se souvient de son ascension et raconte ses dernières heures de tension. Qu’il semble loin l’écho de la gloire passée. La ferveur du peuple est un chant de sirènes...

« Une prouesse littéraire. » LiRE

« Il fallait un culot monstre pour oser se glisser dans la peau de l’un des tyrans les plus sanguinaires de notre époque. Yasmina Khadra relève le défi et signe un roman aussi passionnant que dérangeant. » François Busnel – L’Express

Yasmina Khadra (Auteur) a également contribué aux livres...

Le Sel de tous les oublis

Le Sel de tous les oublis

Yasmina Khadra

Julliard

En stock 19,00 €
Khalil

Khalil

Yasmina Khadra

Pocket

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,95 €
L'outrage fait à Sarah Ikker

L'outrage fait à Sarah Ikker

Yasmina Khadra

Julliard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €
Khalil

Khalil

Yasmina Khadra

Julliard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €
Le baiser et la morsure

Le baiser et la morsure

Yasmina Khadra

Bayard Culture

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Yasmina Khadra

1 Commentaire 2 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

dictateur, Libye

2 étoiles

Par .

De l’auteur, j’avais beaucoup aimé "L’attentat" et "Ce que le jour doit à la nuit". Ce texte m’a un peu déçu par son côté peu romanesque.

J’ai eu l’impression de lire un traité de géo-politique (bon, j’exagère un peu…).

La figure du tyran ne m’a pas passionnée non plus, accro à la cocaïne, qui se rend compte un peu tard de ses erreurs.

En revanche, les apparitions de Van Gogh m’ont posé question : pourquoi cet artiste à l’oreille coupé apparaît-il dans certains rêves du Raïs ? Je n’en dirai pas plus.

L’image que je retiendrai :

Celle de certains de ses généraux, fidèles jusqu’au bout.

alexmotamots.fr