Littérature -.

Anne-Marie Métailié

18,00
par (Libraire)
21 mars 2020

De quoi est-on riche?

J'ai découvert Hannelore Cayre avec "La Daronne". J'ai beaucoup aimé son style, très moderne et sa manière de voir les choses, le monde, absolument pas manichéenne. Ce qu'elle préfère ce sont les zones grises. Et ici, elle les explore parfaitement à travers un personnage, Blanche de Rigny, à la recherche de son passé. Et de découvrir que si elle a eu une enfance modeste, élevée par sa tante sur une petite île bretonne, elle pourrait avoir en fait un lien avec une famille richissime mais dans la tourmente. Que vaut une vie? Qu'est-ce qui en fait la richesse? Toujours sur le fil, ce roman noir ne manque pas de piquant!

22,90
par (Libraire)
17 mars 2020

Des secrets bien gardés!

Comme à son habitude, John Grisham, nous livre un thriller mêlant scène de tribunaux et fait divers. Le roman s'ouvre sur ce meurtre de sang-froid. Et l'on se pose tout un tas de questions, on imagine des pistes, les raisons qui l'ont poussé à commettre ce meurtre. Comme souvent, on est bien loin de la vérité. Une ambiance particulière, le Sud ségrégationniste de l'immédiate après-guerre, le retour des héros, et la vie qui a continué de s'écouler en leur absence. 500 pages qu'on ne voit absolument pas passer. John Grisham est bien un maître du genre!

Albin Michel

18,00
par (Libraire)
6 mars 2020

Volcanique!

Vanda est de ces héroïnes de papier qui secouent fortement. elle ne laisse pas indifférent! Sauvage, d'une folie aussi créatrice que désespérée, viscérale, elle est prête à tout, comme une louve, pour protéger Noé, son gamin. La question n'est pas de savoir si elle le fait bien, la question n'est pas de juger son attitude, car des Vanda on en connaît tous. Et s'il est plus facile de juger que de comprendre, ce roman nous donne justement une vraie leçon de vie. De livre en livre Marion Brunet raconte la fureur, la passion, l'urgence et telle une tempête emporte tout sur son passage!

par (Libraire)
4 mars 2020

Une mère

Esther est une dame âgée, elle attend ses enfants, grands, pour un repas. Elle a réussi à réunir tout le monde, ce qui n'es pas évident, chacun sa vie, son métier, ses enfants, ses excuses. Tour à tour, on va voir quel lien elle a noué avec chacun de ses enfants et découvrir qu'il n'existe pas UN instinct maternel et que l'amour inconditionnel qu'une mère porte à ses enfants, peut être légèrement nuancé. Un premier roman surprenant de maturité et de maîtrise. Qui se fini la gorge serrée et la furieuse envie de serrer ses proches dans ses bras.

Gallimard

22,00
par (Libraire)
4 mars 2020

Les amies prodigieuses

Après deux romans magnifiques qui se situaient au début du XXème siècle, Anna Hope nous raconte une histoire d'amitié plus contemporaine. Les trois jeunes femmes dont il est question dans le roman se connaissent depuis leurs études, ont partagé une collocation, et chacune a suivi son chemin, en couple ou seule, avec ou sans enfants. On va suivre par petite touche ces vies, les époques et les histoires s'entremêlent avec pour fil conducteur les espoirs de chacune et cette question: est-ce que notre vie est conforme à nos rêves de jeunesses, à nos espérances, est-elle mieux, moins bien, différente? Une très belle histoire d'amitié.