La Vraie Vie
EAN13 : 9782378800239
ISBN :978-2-37880-023-9
Éditeur :L'Iconoclaste
Date Parution :
Collection :IC.VERGE
Nombre de pages :200
Dimensions : 19 x 13 x 2 cm
Poids : 300 g
Langue : français

La Vraie Vie

De

Vendu par Librairie Mots et Images (Guingamp 22200)

17.00€

Autre version disponible :

Ebook - L'IconoclasteEn stock12,99 €

Un huis-clos familial noir. Un roman initiatique drôle et acide. 
Le manuel de survie d’une guerrière en milieu hostile. Une découverte.
 
Le Démo est un lotissement comme les autres. Ou presque. Les pavillons s’alignent comme  des pierres tombales. Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et  celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère, est transparente,  amibe craintive, soumise à ses humeurs. 
Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glace. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

---------------------------------------
Prix Première Plume - 2018
Prix du Roman Fnac - 2018
Prix Renaudot des lycéens - 2018

6 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Alice au Pays des Maximonstres

5 étoiles

Par . (Librairie Mots et Images)

Quand la naïveté de la narratrice devient sa plus grande force pour affronter les situations cauchemardesques imposées par son père, on se croirait presque dans Alice au Pays des Maximonstres !

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Un premier roman magistral ! Un livre qui se dévore avidement et laisse presque sans voix.
Dans un lotissement banal, des familles banales, des biens, des moins biens.
Et puis celle de cette petite fille de 11 ans qui adore son petit frère de 8 ans, Gilles.
La mère, c’est une « amibe », terrorisée par son mari. Le père, c’est un chasseur, un vrai. Il y a d’ailleurs dans la maison la « chambre des morts », pleine de trophées dont une défense d’éléphant, et surtout, la hyène.
Il est très violent le père !
Un drame fait perdre le sourire du petit frère. Et, de ce jour, pendant des années, la fillette surdouée va tout faire pour que tout redevienne comme avant. Tout démarre presque gaiement, dans une ambiance d’enfance heureuse, du moins entre les enfants. Mais au fil des ans, l’état psychique de Gilles empire et tout devient lourd, violent.
Adeline Dieudonné a créé des personnages magnifiques, tant dans le mal que dans le bien.
Des personnages entiers, sauvages.
Et que dire de cette atmosphère qui va crescendo dans la violence. Tout cela avec une très belle écriture, qui passe de poétique à dure, parfaitement maîtrisée. Pas un mot de trop, mais toujours le mot juste.
Ah des romans comme ça, on en redemande !

Violences domestiques

3 étoiles

Par .

Que vous dire qui n’est déjà été dit sur ce roman : il est question de violences domestiques ; du pouvoir que donnent les armes à feu ; d’une banlieue triste à mourir ; d’un lien indestructible entre un frère et une soeur.

Mais le roman est plein de clichés : le père revient d’une chasse en Himalaya (rien que ça) ; la mère est traitée d’amibe (sympa) ; la jeune fille tombe amoureuse de son voisin au corps d’athlète ; elle est une crack en physique ; et j’en passe et des meilleurs.

Le style est plat et sans fioriture, sans suspens.

J’ai trouvé que ce roman survolait son sujet : les violences domestiques.

Tant pis.

L’image que je retiendrai :

Celle du siphon à chantilly qui explose, cela m’a presque fait rire.

https://alexmotamots.fr/la-vraie-vie-adeline-dieudonne/

5 étoiles

Par .

Ça commence par des mots d’enfants, des choses simples et des phrases simples, la douceur, l’imagination et la naïveté de l’enfance, celle qui qui touche et emporte les cœurs, comme dans « Ma reine » de Jean-Baptiste Andrea. Et de pages en pages, la surprise s’invite derrière les mots, et d’ailleurs pas un mot n’est en trop.
On accompagne une jeune fille et son petit frère sur quelques années de leur enfance élevés dans une famille au père...autoritaire.
Pour ne rien dévoiler... j’ai pensé à « La vie est belle » en découvrant cette grande sœur qui veut protéger son petit frère à la manière de Roberto Benigni avec son fils, ensuite on retrouve la sensibilité exceptionnelle de Sorj Chalandon de « Profession du père » avec une touche de « En attendant Bojangles » de Olivier Bourdeau, et puis... la folie de « My absolute darling » de Gabriel Tallent.
Foncez, lisez, découvrez ce livre!
Il est à mettre entre les mains de celles et ceux qui lisent peu ou qui n’aiment pas lire. Je crois que c’est un livre qu’on ne peut pas ne pas aimer.

5 étoiles

Par . (Vauban)

Un roman d'apprentissage brûlant, percutant et envoûtant !
La plume est sans concession, l'univers est sombre et sensuel !

Un vrai coup de cœur pour ce roman coup de poing dont on ne sort pas indemne ...

A découvrir sans plus attendre !!!!

5 étoiles

Par .

**[Cet ouvrage fait partie de notre
sélection  q u o i  l i r e ?
Découvrez ](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567)****[ici](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567)****[ ce qu'en pensent les libraires ?](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567) **

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u