Il faut beaucoup aimer les hommes
EAN13 : 9782818019245
ISBN :978-2-8180-1924-5
Éditeur :P.o.l.
Date Parution :
Collection :Fiction
Dimensions : 20 x 14 x 2 cm
Poids : 320 g
Langue : français
Langue originale : français

Il faut beaucoup aimer les hommes

De

Autre version disponible :

Ebook - POL EditeurEn stock12,99 €

Prix Médicis 2013

Une femme rencontre un homme. Coup de foudre.
L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors?
"C'est quoi, un noir? Et d'abord, c'est de quelle couleur?" La question que pose Jean Genet dans "Les Nègres", cette femme va y être confrontée comme par surprise. Et c'est quoi, l'Afrique? Elle essaie de se renseigner. Elle lit, elle pose des questions. C'est la Solange du précédent roman de Marie Darrieussecq, "Clèves", elle a fait du chemin depuis son village natal, dans sa "tribu" à elle, où tout le monde était blanc.
L'homme qu'elle aime est habité par une grande idée: il veut tourner un film, adapté d'"Au coeur des ténèbres", de Conrad, sur place, au Congo. Solange va le suivre dans cette aventure, jusqu'au bout du monde; à la frontière du Cameroun et de la Guinée Équatoriale, au bord du fleuve Ntem, dans une sorte de "je ntem moi non plus".

Marie Darrieussecq (Auteur) a également contribué aux livres...

La Mer à l'envers

La Mer à l'envers

Marie Darrieussecq

P.O.L.

En stock 18,50 €
Notre vie dans les forêts

Notre vie dans les forêts

Marie Darrieussecq

Folio

Indisponible sur notre site
Chroniques d’un enfant du pays

Chroniques d’un enfant du pays

James Baldwin

Gallimard

Indisponible sur notre site
Magazine Zadig, 1, Réparer la France

Magazine Zadig, 1, Réparer la France

Eric Fottorino, Catherine Meurisse, Leïla Slimani, Mona Ozouf, Arthur Frayer-Laleix, Léonor De Récondo, Pierre Rosanvallon, Christian Bobin, Maylis De Kerangal, Orelsan, Patrick Boucheron, Marie Darrieussecq, Estelle-Sarah Bulle, Régis Jauffret, Willia...

Zadig

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés<br/>En raison des circonstances actuelles, un délai supplémentaire de 1 à 2 semaines est à prévoir pour obtenir cet article auprès du fournisseur 19,00 €
Le roi des cons

Le roi des cons

Idi Nouhou

Gallimard

Indisponible sur notre site
Une nuit à Manosque

Une nuit à Manosque

François Beaune, Jeanne Benameur, Arnaud Cathrine, Yannick Haenel, Célia Houdart, Éric Reinhardt, Arno Bertina, Marie Darrieussecq, Julien Delmaire, Patrick Deville, René Frégni, Philippe Jaenada, Maylis De Kerangal, Nathalie Kuperman, Gaëlle Obiégly, ...

Gallimard

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Marie Darrieussecq

Extraits


Il faut beaucoup aimer les hommes [PDF]


2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Solange trentenaire a quitté la France et est actrice à Los Angeles. Lors d’une soirée chez George (Clooney), son regard est aimanté par un seul homme. Il est acteur, se nomme Kouhouesso et il est noir. Très vite, Solange est submergée par l’amour qu’elle lui porte. Car si bien sûr elle aimé d’autres hommes avant lui ce n’était pas aussi intensément, passionnément. La passion qui l’a fait attendre.
« Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter » ( Marguerite Duras) et il faut beaucoup les attendre pourrait rajouter Solange. Oh que oui elle l’aime cet homme Solange, elle l’écoute parler quand ils se voient de son grand projet d’adapter le livre Au cœur des ténèbres et de le réaliser en Afrique.

[Lire la suite ...]

un film en noir et blanc

5 étoiles

Par .

Au départ, l’exercice peut sembler périlleux, car dans son nouveau livre Marie Darrieussecq s’attaque à un sujet délicat et finalement très peu traité dans la littérature française : une Blanche tombe amoureuse d’un Noir. La romancière a choisi de raconter l’histoire du point de vue de la jeune femme et les écueils, comme la possibilité de s’enliser dans les clichés et la mièvrerie, étaient nombreux.

L’auteure de " Tom est mort " (2007) ou " Naissance des fantômes "_ _(1998) déjoue pourtant les obstacles avec beaucoup d’aisance. Par exemple, elle a choisi de placer son récit dans une situation exceptionnelle, en le délocalisant en Californie puis sur un plateau de tournage au cœur de l’Afrique, et les deux protagonistes sont riches et célèbres. Exit donc les questions purement sociologiques et franco-françaises qui auraient pu encombrer son propos.  On retrouve Solange, l’héroïne du précédent roman de Darrieussecq, " Clèves ", Solange devenue actrice française et vivant à Los Angeles, où elle fait la connaissance de Kouhouesso, la nouvelle coqueluche d’Hollywood, superbe jeune acteur né au Congo. Et elle tombe éperdument amoureuse de lui. Entre eux, une histoire débute.

Mais Kouhouesso a le projet, grandiose, d’adapter  pour le cinéma " Au cœur des ténèbres ", le célèbre roman de Conrad. Un énorme défi professionnel et financier car Kouhouesso tient à tourner en pleine jungle africaine. Ce projet l’obsède, le dévore, lui prend tout son temps. Et pour lui, le symbole culturel qui est ici en jeu, montrer un point de vue africain sur cette œuvre, dépasse la simple réalisation d’un film.

Il aime Solange mais, pris dans son projet, n’a pas vraiment le temps de penser à elle. Elle espère un rôle dans son film. Elle voudrait exister à ses yeux. Elle attend. Le suit sur le tournage qui se déroule dans des conditions éprouvantes mais lui permet de découvrir l’Afrique loin des touristes. Elle espère beaucoup de ce voyage, trop peut-être, alors que lui est accaparé à chaque heure par mille difficultés pratiques. Et d’innombrables questions surgissent. Solange analyse les a priori qu’elle véhicule, mais aussi la façon dont sont perçus les Noirs dans le monde moderne. Qu’est-ce que des pays développés conservent comme archaïsmes ? La France est-elle différente des Etats-Unis ? Solange observe également beaucoup Kouhouesso, elle veut le comprendre, s’interroge sur son parcours, sur ce qui le constitue, sur cette rage qui semble ne jamais le quitter. Elle craint à chaque instant de commettre un impair, de le décevoir, mais s’agace aussi de son intransigeance. Et tous deux doivent bien sûr affronter le regard des autres, déjouer les clichés, se libérer de leurs propres préjugés pour pouvoir se rencontrer.

Livre riche donc, intelligent, et qui, au-delà de son sujet central -une Blanche qui rencontre un Noir- dit beaucoup sur les relations hommes-femmes en général et met en évidence des schémas ancestraux dont nous ne sommes pas encore totalement débarrassés.

Car ici, l’homme est dans l’action, la femme dans l’attente. Elle espère trouver un rôle dans sa vie à lui, tente d’être à la hauteur et de s’intégrer dans ses passions. Elle cherche sa reconnaissance quand lui s’occupe d’autre chose. Kouhouesso se fiche au fond de ce que Solange pensera de son film, l’enjeu est ailleurs, alors qu’elle est entièrement suspendue à ses regards.

Comme souvent, Marie Darrieussecq pointe les archaïsmes de nos comportements, elle qui depuis toujours sonde les relations entre les hommes et les femmes. On retrouve donc ici l’auteur de " Truismes ", certes dans un autre registre, mais avec les mêmes préoccupations.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u